Itw : Stéphane de « Le meilleur pâtissier »

meilleur-pâtissier-Le-Mag

1) Quel est votre parcours ?

Passionné de cuisine et de pâtisserie depuis que j’ai l’âge de tenir une cuillère en bois. J’ai appris par le biais de livres de grands chefs, d’émissions et surtout en cuisinant dès que je le pouvais. Enfant, j’ai eu la chance de beaucoup voyager et découvrir de multiples saveurs qui ont, j’en suis sûr, développé et accentué cette passion. Responsable commercial depuis 8 ans, j’ai passé le cap de vivre de ma passion depuis début novembre en me mettant à mon compte en tant que chef à domicile, un projet travaillé depuis 2 ans.

2) Quels conseils donneriez-vous aux amateurs qui voudraient se lancer ?

Avant toutes choses, être passionné et aimer le partage : la cuisine n’est belle que dans le partage. Quand on fait des choses avec passion, on le fait bien.

3) Pour vous, qu’est-ce qu’un bon dessert ?

Un bon dessert est avant tout un dessert auquel on y a mis du cœur, il ne suffit pas d’être beau pour être bon et inversement.  Autre point, le choix des ingrédients, des produits de saison frais et évitons toutes ces préparations industrielles  ( les crèmes toutes prêtes …etc)

4) Avez-vous une petite astuce à partager avec nos internautes pour faire une belle tarte tatin ?

Le petit plus pour une tarte tatin moelleuse et goûteuse à souhait : le choix des pommes ( golden ), la cuisson dans un sirop ( sucre, beurre, eau ) et de la patience, une cuisson en 3 temps et là vous avez un rendu juste top.

5) Lors de votre carte blanche, toute notre équipe avait pris votre proposition des quatre desserts pour de la générosité ce qui n’a apparemment pas été perçu par le jury. Pouvez-vous nous expliquer ce choix ?

Mon choix pour cette carte blanche était de faire une variation autour du petit beurre dans différents desserts et non un seul. Je savais que je pouvais le faire en 1h30, même si le cheesecake n’avait pas pris ce n’est pas une question de temps mais de problème de qualité du four, mais ça c’est une autre histoire durant cette aventure et pas que pour moi. La pâtisserie que je fais est à mon image, gourmande, généreuse mais surtout je recherche les accords parfaits dans le goût en faisant attention au sucre et que le dessert ne soit pas écœurant. C’est le cheesecake qui m’a mis dedans, c’est tout le charme de la pâtisserie, ça tient à pas grand chose pour réussir ou pas un dessert. J’aurais au moins appris à Cyril Lignac ce qu’était un banoffe durant cette épreuve carte blanche ( rire ).

6) Nos internautes se creusent la tête pour les repas des fêtes de fin d’année. Qu’allez-vous concocter de votre côté ?

Pour les fêtes de fin d’année j’aime bien innover. Pour le repas de noël je vais faire un carpaccio de st jacques au yuzu, millefeuilles de foie gras aux châtaignes et croustillant de pain d’épice. Par contre pour le plat, je reste toujours sur le Chapon avec des légumes de saison et des fruits. Le dessert, un Saint-honoré exotique ( ananas, mangue passion ).

7) Où pouvons-nous continuer à vous suivre si nous sommes tombés sous le charme de vos pâtisseries ?

J’ai créé ma société de chef à domicile, je donne aussi des cours de cuisine et ateliers pâtisseries chez les gens. Vous pouvez me retrouver sur mon site : ICI

8 ) Quels sont vos projets futurs dans le domaine de la pâtisserie ?

D’ici 1 an ou 2 maximum, je vais ouvrir un salon de thé sur Romorantin où je proposerai mes pâtisseries ainsi qu’une épicerie de produits de qualité sur l’univers du sucré.

 

 

 

Tags from the story
Written By

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses KeywordLuv. Enter YourName@YourKeywords in the Name field to take advantage.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.